Présentation de la compagnie

      Sara Llorca crée la Compagnie du Hasard Objectif en 2012. Les projets de la compagnie réunissent des artistes et des techniciens français et internationaux, des femmes et des hommes de théâtre, de musique, de danse, d’architecture et de littérature.

 

      Le « hasard objectif » est une formule inventée par André Breton pour exprimer un procédé créatif basé sur le hasard. Cette méthode implique, comme au théâtre, l’improvisation. Sara Llorca imite les Surréalistes. Comme eux, elle pratique le montage-collage. Le but étant, en art plastique comme en art vivant, de provoquer l’émotion du spectateur qui se trouve ainsi dérouté par un mélange des formes.

 

      Un thème récurrent dans chacun des spectacles de la compagnie : folie et société. L’interdisciplinarité est un des procédés que nous utilisons pour sortir du cadre et explorer concrètement les limites de la théâtralité. Le geste de mise en scène engage un dialogue organique entre les arts pour capter l’essence de notre humanité. La musique, omniprésente dans les spectacles, est tantôt jouée live tantôt sous forme de bande son. Elle est toujours pensée comme un personnage de l’action.

 

      L’écart qui existe entre ce que nous voyons de nous-mêmes et ce que l’Autre révèle, produit des émotions capables de nous libérer. C’est la définition de la Tragédie – telle que la concevaient les Grecs. Sara Llorca cherche, de spectacle en spectacle, à fouiller les ressorts de notre héritage tragique et, en même temps, à s’en libérer.    

 

      Le parcours de Sara Llorca est jalonné de rencontres cruciales. A travers elles, elle développe peu à peu son propre langage : Denis Llorca, son père (metteur en scène, comédien), Catherine Rétoré, sa mère (actrice, pédagogue), Dominique Valadié (actrice, pédagogue), Wajdi Mouawad (auteur, metteur en scène), DeLaVallet Bidiefono (chorégraphe), Dieudonné Niangouna (auteur, metteur en scène, comédien), Benoît Lugué (compositeur, bassiste, chanteur), Brigitte Fontaine (auteure, compositrice, chanteuse, comédienne). La rencontre avec le poète syrien Omar Youssef Souleimane est déterminante. A partir de 2016 et la gestation de La Terre se révolte (création 2020), Sara Llorca s’engage sur le chemin de l’écriture dramatique. 

 

 

 

LES CRÉATIONS 

4.48 Psychose de Sara Kane (2014-2016)

Les Bacchantes d’Euripide (2017-2019)

Dom Juan Remix d’après Molière (2020)

La Terre se révolte de Sara Llorca, Omar Youssef Souleimane, Guillaume Clayssen (2020-2021)

Yala de Sara Llorca (2022)